Qui, sur Amazon.fr, n'a jamais jeté un œil à la rubrique "Les clients ayant acheté cet article ont également acheté"? ou regardé une vidéo sur Youtube uniquement parce qu'elle était proposée dans "Les suggestions"?

 

La recommandation de contenus sous toutes ses formes est devenue une aide incontournable pour trouver, découvrir, et partager des contenus qui nous plaisent. Dans un univers où ceux-ci sont de plus en plus abondants - qu'il s'agisse de vidéo, de musique ou de radio par exemple - il est indispensable de trouver des moyens rapides et simples d'accéder à ce qui nous plait.

des recommandations différentes pour des stratégies différentes

On identifie quatre grandes catégories dans la recommandation de contenus :

1.La recommandation éditoriale (post-it, "reminder") permet de mettre en avant des contenus, pour tous les utilisateurs, sur des critères tels que la nouveauté ou la popularité par exemple.
2.La recommandation contextuelle ("more like this") suggère à l'utilisateur des recommandations similaires au contenu qu'il est en train de consommer : par exemple des contenus du même auteur, avec les mêmes acteurs/artistes ou sur le même thème.
3.La recommandation personnalisée (exploratoire, "broaden my horizon") vise à mettre en avant des contenus liés aux goûts de l'utilisateur. Ces goûts sont identifiés via son profil, son historique ou ses favoris.
4.La recommandation sociale (découverte, "new items") permet à l'utilisateur de noter, commenter, et recommander des contenus à son réseau social mais également de partager son propre univers avec ses amis ou les autres utilisateurs du service.

 



Un service (comme par exemple Deezer) souhaitant avant tout faire découvrir son catalogue à ses utilisateurs privilégiera la recommandation éditoriale et contextuelle. Si, en revanche, l'objectif principal est de développer l’audience (comme par exemple Pandora) ce sont les recommandations sociale et personnalisée qui seront mises en avant afin de fidéliser les utilisateurs en leur permettant de créer leur propre univers.

des attentes fortes pour accéder au bon contenu au bon moment

Bien que le choix du ou des types de recommandation proposés dépende des objectifs stratégiques du service, il reste indispensable de tenir compte d'un certain nombre d'exigences des utilisateurs. Deux focus group effectués en 2010 sur le sujet ont permis d'identifier ces attentes :

• Une recommandation visible : présente et mise en avant sur toutes les pages du service, sans que l'utilisateur n'ait à faire de démarche pour y accéder.
• Une recommandation claire et simple : les titres des zones de recommandation doivent être suffisamment explicites afin que l'utilisateur comprenne bien ce qu'on lui propose. Il est également important de ne pas mélanger les différents types de contenus au sein d'une même zone.
• Une recommandation personnalisée : les utilisateurs souhaitent avoir accès à des contenus correspondant à leurs goûts dans une zone représentée par un logo ou une rubrique (par exemple, "mes recommandations"), tout en conservant la possibilité de consulter l'ensemble des contenus disponibles. La recommandation doit proposer de nouvelles opportunités sans enfermer le consommateur dans une thématique ou un genre particulier.
• Une recommandation différenciée : il est crucial que toute recommandation soit suffisamment transparente pour créer un climat de confiance entre le service et ses utilisateurs. En effet, si chaque rubrique n'est pas suffisamment explicite quant à l'origine des suggestions (niveau d'audience, popularité, similarité avec d'autres contenus), on peut très vite confondre recommandation et publicité.

Enfin, il est important d'impliquer  les consommateurs en leur permettant de noter les contenus, mais aussi les recommandations, afin de constamment les améliorer et les affiner.

la recommandation, un incontournable des services de contenus

Aujourd'hui, pratiquement tous les sites web de contenus audios et vidéos intègrent de la recommandation de contenus, sous sa forme la plus basique (éditoriale), ou de manière plus poussée (contextuelle, sociale, personnalisée). Ainsi, le site de contenus musicaux Lastfm se positionne clairement sur la découverte de contenus adaptée aux goûts de ses utilisateurs en combinant tous les types de recommandation au sein du même service.

 

Les sites de e-commerce comme Amazon et les sites de vidéos tels que Youtube et Dailymotion sont depuis longtemps installés sur le marché de la recommandation. En revanche, le développement des sites de contenus musicaux donne lieu à d'importantes innovations dans ce domaine : on retiendra notamment la "SmartRadio" de Deezer que l'utilisateur lance à partir d'une recherche d'artiste et qui diffuse en continu des titres similaires à l'artiste de référence.

 

 

On peut aussi mentionner le "Scrobbler" de Lastfm qui permet de proposer des titres et artistes toujours plus proches des goûts de ses utilisateurs en récupérant leurs données d'écoute sur d'autres services partenaires (dont Spotify). C'est d'ailleurs ce type d'innovations qui fait aujourd'hui de Lastfm le leader en termes de recommandation de musique et contribue à la convergence des services de contenus musicaux.

 

Les sites d'écoute de radios en ligne, quant à eux, proposent encore peu de recommandations. En effet, contrairement aux autres contenus, les radios se démarquent de la musique ou de la vidéo par la variété des types et de la durée des contenus qu'elles proposent (chansons, émissions, podcasts), ce qui rend leur classification complexe. Notons également qu'il est parfois nécessaire d'obtenir de la part des radios des autorisations pour ces classifications.

la recommandation, un coach numérique pour tous

En conclusion, la recommandation est partout, se développe sans cesse, et est de plus en plus poussée pour répondre à la demande et aux exigences des consommateurs. Orange aussi l'a bien compris. Le groupe dispose de moteurs de recommandation opérationnels et travaille activement à l'amélioration, la recherche et l'implémentation de nouvelles formes de recommandation.