Les cabines téléphoniques relookées de la tête aux pieds ! Douze nouvelles cabines entièrement repensées sont mises à la disposition des Parisiens à titre expérimental pour une durée initiale de six mois. Principale innovation : ces publiphones sont interactifs ! Grâce à eux, les utilisateurs font l’expérience de nouveaux services multimédias en divers lieux de la capitale. Rendez-vous sur le terrain pour les tester !

gare aux mauvaises langues : la cabine téléphonique n’est pas morte !

un usage encore avéré

Présentée pour la première fois au public lors de l’Exposition Internationale d’Electricité en 1881, à peine cinq ans après l’invention du téléphone par Graham Bell, la cabine téléphonique a progressivement envahi les villes, devenant un élément incontournable du paysage urbain. En 1998, la France comptait 241 000 cabines !

Si l’apparition du téléphone portable a immanquablement entraîné la désaffection des cabines téléphoniques, l’utilisateur en panne de batterie, soucieux de limiter sa facture mobile ou en quête d’anonymat est toujours reconnaissant de croiser un publiphone sur son chemin. Néanmoins, il était urgent que nos bonnes vieilles cabines se mettent à la page et suivent les évolutions de notre temps. C’est pourquoi, depuis le 9 avril 2010, les Parisiens ont le loisir de découvrir une cabine toute neuve, enrichie d’un panel fort pratique de services multimédias.


un relooking de la tête aux pieds

Dessiné par Patrick Jouin et développé  par JCDecaux (qui en garantit également l’entretien et la maintenance), l’habitacle de ce nouveau publiphone interactif s’inscrit dans la lignée du mobilier urbain parisien. Le terminal, quant à lui, est composé du traditionnel combiné téléphonique, désormais enrichi d’un écran tactile de dix-sept pouces. (Notons au passage que la cabine est aux normes PMR – Personnes à Mobilité Réduite). En outre, grâce à la téléphonie sur Internet (VoIP), l’utilisateur bénéficie d’un son de très grande qualité, qui fait oublier le son métallique de nos anciennes cabines téléphoniques.

le multimédia à la portée de tous

Encore à l’état de prototype, la nouvelle cabine permet, au-delà de sa fonction première de téléphone, d’accéder à un portail de services interactifs. L’ensemble des services disponibles sont listés sur une petite affiche. Quel que soit l’objet de sa requête, des instructions guident l’utilisateur pas à pas.

Ainsi, grâce à l’écran tactile, le citoyen en promenade a la possibilité de consulter/envoyer des mails ou de surfer sur un bouquet de sites. Il devient alors enfantin de se procurer les horaires d’un train, l’adresse d’un musée ou de réserver une table dans un restaurant. Le terminal offre également la possibilité de rechercher gratuitement un service de proximité. Grâce à la géolocalisation de la cabine, l’utilisateur est en mesure d’effectuer une recherche locale et de situer les points d’intérêt aux alentours, comme les restaurants, les cinémas, la pharmacie la plus proche, les banques, les hôtels, les bouches de métros ou les stations vélib’.

côté utilisateurs : les apports de la nouvelle cabine téléphonique

une petite révolution dans les usages

La nouvelle cabine téléphonique place le multimédia à portée de main, au détour d’une avenue ou à proximité d’un monument. Que vous soyez Parisien ou touriste, il devient possible d’accéder en un clin d’œil à l’information que vous cherchez. En facilitant la vie dans la capitale, ce publiphone interactif s’inscrit dans une vision contemporaine de la ville, où le mobilier urbain devient communiquant.


sur le terrain : où trouver les nouvelles cabines ?
 
Les douze cabines ont été installées pour une période initiale de six mois dans quatre quartiers touristiques (Tour Eiffel, Montmartre, Champs-Elysées, Le Marais), deux quartiers résidentiels (La Villette, Place d’Italie), deux quartiers étudiants (Saint-Michel, Saint-Germain) et trois quartiers commerçants (Haussmann, Montparnasse, Bercy). Cette période pourra être prolongée en accord avec la Mairie de Paris. Suivant les résultats de cette expérimentation, le concept pourra être déployé à l’échelle nationale d’ici 2012, dans les centres-villes des grandes agglomérations.

Pilier Ouest / Montmartre (18e) : 16, bd de Clichy / Champs Élysées (8e) : 48 et 136, avenue des Champs Élysées / Le Marais (4e) : 1, rue de Rivoli / La Villette (19e) : 219, avenue Jean Jaurès / Place d’Italie (13e) : 213, bd Vincent Auriol / Saint-Michel (6e) : 20, bd Saint Michel / Saint-Germain (6e) : 142, bd Saint Germain / Haussmann (9e) : 40, bd Haussmann / Montparnasse (6e) : 77, bd du Montparnasse / Bercy (12e) : 26, rue des Pirogues de Bercy.

A la conquête de nouveaux publics

Orange fait déjà évoluer le terminal pour en proposer une version plus ergonomique avec un clavier agrandi et de nouvelles touches facilitant la recherche et la navigation.
L'utilisateur pourra notamment surfer sur tous les sites du web et accéder à toutes les messageries et webmails existantes.
Enfin, la borne proposera aux utilisateurs un guidage et des contenus en français et...anglais.
Rendez-vous en novembre 2010 pour découvrir toutes ces nouvelles fonctionnaliés.


votre avis nous intéresse

N’hésitez pas à nous transmettre votre ressenti et vos souhaits d’évolution en vous rendant :
- soit en laissant un message sur cette adresse mail: cabine.orange@orange-ftgroup.com
- soit sur le site mobile http://www.packflashcode.com/219-923