Le mot fablab est tout droit sorti du MIT en 2001

Le mot fablab est tout droit sorti du MIT en 2001. Il y a déjà donc 14 ans. Le MIT est le Massachussetts Institute of Technology. Nous sommes dans le monde universitaire. L’inventeur du lieu concept est le physicien Neil Gershenfeld. En sciences physiques, les chercheurs sont souvent autant informaticiens que physiciens. Par exemple, pour eux, créer leurs programmes informatiques pour bien mener leurs travaux de recherche est monnaie courante. Neil Gershenfeld a toujours voulu que ses étudiants soient en face des machines d’usinage, soit véritablement face à la résistance de la matière. En  sciences physiques, on parle de résistance des matériaux. A ses étudiants de la prendre véritablement au sérieux !

"Make what you can't buy in stores"

Dans l’article de Wikipédia qui lui est consacré (attention, lire l’article en anglais, l’article en français est d’un contenu trop pauvre), relevons ceci : "the students... were answering a question I didn't ask, which is: What is this stuff good for? And the answer is: Not to make what you can buy in stores, but to make what you can't buy in stores. It's to personalise fabrication". Pour Gershenfeld, nous sommes à l’aube d’une révolution : "Digital revolution in fabrication that will allow people to fabricate things, machines on demand." Le coup d’envoi des fablabs est donné.

Une charte de fonctionnement des fablabs est écrite

Une charte de fonctionnement des fablabs est écrite. Le site de référence est : http://www.fabfoundation.org/. Lisons la page qui présente la charte des fablabs http://www.fabfoundation.org/fab-labs/the-fab-charter/ (préférez la version en anglais car la traduction en français appauvrit le concept) : "Fab labs are a global network of local labs, enabling invention by providing access to tools for digital fabrication". On parle bien de 'digital fabrication'. Poursuivons : "Fab labs share an evolving inventory of core capabilities to make (almost) anything, allowing people and projects to be shared". Là, on retrouve l’esprit de communauté. On peut apprécier la réponse à la question how can business use a fablab : "Commercial activities can be prototyped and incubated in a fab lab, but they must not conflict with other uses, they should grow beyond rather than within the lab, and they are expected to benefit the inventors, labs, and networks that contribute to their success". Intéressant, n'est-ce pas ?

Un peu d'histoire industrielle

Regardons comment était organisé West Orange (y’a des noms amusants quand même !), que Thomas A. Edison a créé en 1887. Oui, en 1887 ! Dans la "tradition du machine shop", chacun doit pouvoir réaliser n’importe quel dispositif à la demande et pour cela il faut une organisation d’ensemble avec ses composantes et des types de compétences réunies qui sont : des expérimentateurs, des mécaniciens, des modeleurs, etc. Bref, de l’esprit maker avant la mode ! Thomas A. Edison souligne que dans ce lieu, il y a des livres. Tiens à ce sujet, des collègues qui ont récemment visité des fablabs à Tokyo rapportent que dans tous les fablabs, il y a des livres (en fait des bibliothèques entières), de design, d’ingénierie, de philosophie, etc. Edison encourageait la variété des apprentissages plus que la spécialisation, et la constitution de petites équipes pour favoriser l’innovation, intéressant, n’est-ce pas ?

Du côté des loisirs créatifs

Regardons les Centres de Loisirs Utiles qui ont vu le jour en Alsace dans les années 50 : centre de loisirs utiles bois et fer. Dans la page sur l’historique, nous pouvons lire : "Le but de ces associations, type Loi 1901, était de donner à l’ensemble des mineurs la possibilité d’exercer des activités créatrices répondant à la fois à leurs besoins et à leurs goûts. Dès le départ, il était convenu de mettre à la disposition des membres de l’association des matériaux naturels et nobles : le bois et le fer, afin qu’ils puissent les transformer en objets utiles et fonctionnels." Regardez les intitulés des stages prévus cet automne si ça vous intéresse et que vous êtes alsacien !

Et dans la production industrielle aujourd'hui

Ces deux dernières incursions sont intéressantes car il y est question de lieu concept de type fablab dans l’univers de la production industrielle et artisanale. A cet égard, je vous invite à lire cet article sur les fablabs industriels.


Cette photo a été prise au fablab d'ici Montreuil lors d'une journée portes ouvertes.