Depuis le déconfinement, nous découvrons des nouvelles pistes cyclables et chaque matin, des files continues de vélos, jolies écharpes lumineuses avant le jour levé drapant le paysage urbain. Plusieurs articles de presse font état de l'envol du vélo comme moyen de locomotion normal de la vie de tous les jours. Coup de projecteur sur les services et les objets autour du vélo.

La réparation des vélos

Les répérateurs de vélos nous incitent à apprendre à réparer nos vélos tellement ils ont de demandes, et nous d'attente. Dans certaines entreprises, des ateliers de réparation de vélos s'installent. Ainsi en est-il sur un site d'Orange à Chatillon dans la banlieue sud de Paris. Dans certaines localités, la réparation de vélos se marie à merveille avec la vie de café. Rien de tel que de passer un moment en terrasse tandis que se dévoile un rayon ou se règle une chaîne. Si vous avez de bonnes expériences de réparation à partager, n'hésitez pas !

La production de vélos

Dans cet article de unionsportcycle.com, on peut lire que les entreprises du cycle "ont, elles aussi, été lourdement touchées par la crise du Covid-19. Dans une enquête de conjoncture réalisée par l’UNION sport & cycle, les magasins spécialisés dans la vente et la réparation de cycle font état d’une perte de chiffre d’affaires estimée à 170 millions d’euros pour ce premier semestre 2020 (par rapport au premier semestre 2019) et d’un fort besoin de trésorerie. 63 % de ces entreprises déclarent avoir recours au chômage partiel", une situation que l'on retrouve dans beaucoup d'univers de production. Les usages s'envolent et du côté de la production, c'est compliqué.

On the road again

Il y a des routes très agréables à découvrir, des morceaux de ville et de paysage qui se dévoilent, des points de vue inouis qui s'ouvrent à nous. Voilà que nous sommes bien tentés de les partager et de dresser une carte des hauts lieux des cyclistes arpenteurs de paysages. Sur la route, il y a parfois de dangereux nids de poule. Il est alors très utile de les notifier sur l'application de la ville, par exempe sur Ma ville dans ma poche. Un point important quand on lit dans la presse que le gouvernement, qui a triplé le fonds créé pour encourager la pratique du vélo à 60 millions d’euros, aidera les collectivités à pérenniser ces pistes cyclables temporaires. Au café Développement responsable accéléré, un de nos fidèles dreamers, pyctures, nous raconte qu'il "participe actuellement à un projet "urban mobility", dont le but est d'observer le comportement des usagers de vélos et trottinettes électriques à Paris pour améliorer et développer les usages. Je porte sur moi une caméra type GoPro. Mes déplacements seront analysés pour voir comment améliorer les infrastructures". Cela vous dirait-il d'en faire autant ?

Que c'est pénible de devoir s'arrêter et d'ouvrir son sac pour voir où on est !

Le GPS est un bon ami et on peut accrocher son téléphone sur de simples suports sur le guidon. Ceci dit, avoir la fonction GPS lumineuse et éclairante est très pratique. Il existe plusieurs objets connectés. Tenez, par exemple, le smart halo ou bien le GPS Beeline. De plus, sur la route, être vu, et être vu davantage quand on freine, c'est un point de sécurité intéressant. Comme en plus des chutes peuvent arriver, un accessoire comme l'éclairage Cosmo Ride répond à ce double besoin d'être bien vu et d'alerter si jamais. Bon, pour ceux qui voudraient tout avoir, pourquoi pas installer un ordinateur de bord ? Vous, qu'utilisez-vous ? Est-ce que ce sont là de bonnes idées de cadeaux ? Serait-il bien de pouvoir acheter sur la boutique des objets connectés sur orange.fr ?

Monture bien arnachée

Se prendre un gadin parce qu'on a un sac qui s'est emmêlé dans les rayons, c'est extrêmement dangereux. Découvrir que l'on s'est fait voler ses sandows au moment d'installer un panier rempli du marché, c'est tristement fâcheux. Des sacs et sacoches, il en existe beaucoup, plus ou moins élégants et pratiques. Des connectés ? Il semblerait que l'arnachage échappe à la connexion. Grand bien nous en fasse ? Bon, nous avons découvert "le galuchon", il ne s'arnache pas au vélo, mais il semble bien cool, non ?

Monture bien accrochée

Nous  rêverions d'un monde où, insouciants, nous pourrions juste poser notre vélo le temps d'acheter le pain. Hélas, ce monde n'est pas. Nous n'avons d'autre choix que d'empeser notre monture. Avec un antivol connecté, c'est possible. Qu'en dites-vous ?

 

Par ce tour d'horizon, nous mettons l'accent sur les métiers autour des vélos, sur l'aménagement urbain et du territoire, sur le marché des objets et accessoires autour du vélo, sur la sécurité en vélo. Pour qui souhaiterait aller plus loin, nous avons découvert un dossier intitulé Impact économique et potentiel de développement des usages du vélo en France. Il fait 376 pages, il invite à voyager dans plusieurs pays en lecture, bonne lecture !

 

Billet écrit par Rosario, le 16 septembre 2020