Entretien avec Corinne, responsable de la FUT Factory

Photo d'un bonhomme de neige très "doudou" avec une écharpe, un bonnet et des gants rouges

La FUT Factory est un espace réservé aux salariés d'Orange qui testent les services d'Orange avant qu'ils ne soient mis sur le marché, un espace complémentaire du Lab - nous nous étions entretenus avec Isabelle - et du Dream Café. A la FUT Factory, on détecte des anomalies, au Lab, on va davantage être sur l'ergonomie et au café, on va s'intéresser davantage aux usages, à la vie qui va avec les services. Bon, tout cela n'est pas chimiquement pur, mais c'est quand même l'idée !

Entretien avec Corinne, responsable de la FUT Factory.

Peux-tu me dire qui sont les "futers" ?

Ils sont des salariés d'Orange qui travaillent partout en France, dans les outre-mer, en métropole, dans toutes les régions. Il y a des personnes de tous les métiers. Les personnes qui participent sont des volontaires qui aiment tester et qui ont à coeur d'apporter des améliorations sur des services qui font le buzz, une nouvelle box, un service de sécurité. Participer à des tests, c'est aussi une manière de se tenir informé sur les nouveautés d'Orange.

A quel moment interviennent les futers ?

Avant tout lancement commercial. Le but du jeu pour est de tester la qualité de ce qui va être mis sur le marché. Un gros changement fonctionnel, on le teste, un changement dans des parcours de souscription, on le teste, pareil pour un nouveau service. Il peut nous arriver de tester des choses déjà en place quand on sait qu'il y a des soucis remontés par les clients, pour action corrective. Mais ceci, c'est plus rare. Je suis dans une direction technique, c'est la qualité de l'exploitation des services qui est notre ADN.

Il y a des tests qui demandent une implication dans la durée, n'est-ce pas ?

Oui, nous nous sommes adaptés aux projets agiles où les fonctions et les services évoluent en fonction des retours des testeurs. Cette méthode permet de s'assurer que le besoin a bien été compris. Du coup, nous allons vivre plusieurs évolutions à faire tester et l'expérimentation peut durer plusieurs mois. Bonus : ça permet à des futers passionnés de suivre les évolutions sur une longue période. Sur les box en particulier, elle est importante cette continuité de l'engagement, sur les services TV aussi. Et durant cette période, il peut y avoir des tests au CTC, au Lab et des cafés numériques. C'est intéressant la complémentarité des différents retours. Cela guide la réalisation de nouveaux tests. En sachant que nous, nous sommes des traqueurs d'anomalies !

Concrètement, comment ça se passe un test ?

Au début il y a des réunions téléphoniques avec présentation du projet et des attentes au niveau des tests. Puis les participants reçoivent les consignes par mail pour réaliser les tests. Ils participent à des sondages et répondent à des questionnaires en cours de tests. Parfois, on s'appelle pendant les tests. Il y a un espace forum. Le but du jeu, c'est bien de traquer des soucis de qualité, détecter des anomalies.

C'est ça, j'avais participé à un test sur Deezer il y a quelque temps ;-) Il t'arrive d'annoncer des cafés numériques auprès de futers...

Oui, cela change d'exercice, c'est autre chose. Tiens, quand des salariés ont échangé sur les services de l'intranet ou le numérique et l'environnement en cafés numériques, ça apporte encore une autre expérience. Je suis fière de participer au fait que chacun puisse vivre des expériences complémentaires !

 

Entretien réalisé et mis en forme par Rosario le 16 février 2022


Qu'en dites vous ?

Editer Supprimer